Visite
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
o Louvre com a Bíblia
default.titre
default.titre
Subscreva à Newsletter !
www.louvrebible.org
Notícias
Pintura do Mês
O trabalho do mês
Livro do Mês
Artigo do Mês
Emplacement
Antiga Mesopotâmia
Mesopotâmia
Assíria Nínive
Arslan Tash, Barsip Til
Palácio de Dario, o Irã
Phoenicia Arábia Palmyra
Levante Síria costeira
Ugarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Recreação O templo
Os sarcófagos
Múmia
Le Livro dos mortos
Os deuses
Reino Antigo e Novo
L écriture et les scribes
Sala de Campana
Sala des Bronzes
Sala das Cariátide
Arte Romana
Julio-Claudiana Período
Antiguidade tardia
Gália, África e Síria
Visita tem¡tica
Investigação por publicações
Investigação por tema
Visite Fun
Sabia - 1
Sabia - 2
Sabia - 3
Apresentação
Saiba Mais
Commander le livre par Internet
Bon de commande ã  imprimer
Contato
Bibliografia
Notas
Glossaire


Cenas da história de Ester
 
 
Le livre d’Esther rapporte l’histoire d’Assuérus, roi de Perse, que certains identifient à Xerxès Ier, dont la femme désobéissante, Vashti, est remplacée par la Juive Esther, cousine de Mordekaï. Hamân, l’Agaguite, complote la mort de Mordekaï et de tous les Juifs, mais on le pend au poteau qu’il a lui-même fait dresser, tandis que Mordekaï est élevé au rang de premier ministre et que les Juifs sont sauvés. Les citations sont tirées de la Bible en français courant.
               
« L'histoire rapportée ici est arrivée au temps du roi Xerxès, celui qui régna sur cent vingt-sept provinces, de l'Inde jusqu'à l'Éthiopie.  Au cours de la troisième année de son règne, le roi, installé dans son palais royal de la citadelle de Suse, organisa un banquet pour tous ses hauts fonctionnaires et ses ministres ; il réunit auprès de lui les officiers de l'armée de Perse et de Médie, les gouverneurs et les chefs des provinces.  Il leur montra les richesses magnifiques et le luxe éclatant qui faisaient la gloire de son règne. Les festivités durèrent très longtemps, six mois au total.  A la fin de cette période, le roi offrit également un banquet aux gens de toutes conditions, riches ou pauvres, qui se trouvaient dans la citadelle de Suse. Cette fête se déroula pendant une semaine dans les jardins du palais. » - Esther 1:1-6
               
               
Trois scènes de l'histoire d'Esther : RF 1972-13. Filippino LIPPI vers 1470. Esther et son oncle Mardochée devant le Palais royal ; Esther demande à son époux, le roi de Perse Assuérus, de sauver les juifs du royaume ; le Grand Vizir Aman demande en vain sa grâce à Esther.
               
« Le septième jour du banquet, le roi Xerxès était égayé par le vin. Il appela les sept eunuques.  Il leur ordonna de lui amener la reine Vasti portant la couronne royale. Il désirait montrer à ses hauts fonctionnaires et aux autres gens présents combien la reine était belle. Elle était en effet d'une beauté remarquable. Les eunuques transmirent l'ordre du roi à la reine, mais celle-ci refusa de venir. Le roi fut saisi d'une violente colère. Il consulta ses experts, car les affaires royales étaient toujours réglées avec l'aide des spécialistes du droit et des usages. […] Memoukan déclara alors au roi et à ses hauts fonctionnaires : « La reine Vasti a fort mal agi non seulement à l'égard du roi, mais aussi à l'égard de ses hauts fonctionnaires et même de tous les hommes qui vivent dans les différentes provinces de l'empire. En effet, toutes les femmes vont apprendre le comportement de la reine et elles se mettront à mépriser l'autorité de leurs maris. 
               
 
 
 
Vashti
refusant l'invitation d'Assuérus
 

OA 5936


Tapisserie  laine et soie

  

 

détail >

 
Richelieu
1er étage
salle 6
               
Si sa Majesté le roi le juge bon, qu'il veuille promulguer un décret interdisant pour toujours à Vasti de se présenter devant lui et attribuant le titre de reine à une femme qui en sera plus digne qu'elle. Ce décret royal devra figurer parmi les lois de Perse et de Médie qu'on ne peut pas annuler. Lorsque cette décision sera connue dans toutes les parties de l'immense empire, chaque femme aura des égards pour son mari, qu'il soit important ou modeste. » L'idée plut au roi et à ses hauts fonctionnaires, et le roi suivit le conseil de Memoukan. »  - Esther 1:10-21
               
« Mardochée avait adopté
sa cousine Hadassa, qu'on appelait
Esther. Son corps était splendide
et sa beauté remarquable […]
Les jeunes filles du harem devaient
suivre pendant une année le traitement
de beauté prescrit aux femmes :
les six premiers mois elles étaient
massées avec de l'huile de myrrhe
et les six mois suivants avec des baumes parfumés et d'autres produits de beauté féminins. Ensuite chaque jeune fille avait son tour pour se rendre auprès du roi Xerxès. »  –  Esther  2 :7,12.
Esther se parant pour être présentée au roi Assuérus,
dit La toilette d'Esther 
 RF 3900
 
Théodore CHASSÉRIAU vers 1841
 Sully 2ème étage salle 63

Le sujet biblique est prétexte à l'évocation d'un Orient mythique.
La sinuosité du corps dénudé
rappelle Ingres, mais le nu aux
formes sensuelles caractérise le
type féminin inventé par l'artiste
               
« Quelque temps après, le roi Xerxès combla d'honneurs Haman, fils de Hammedata et descendant d'Agag . Il l'éleva au poste de premier ministre. Tous les fonctionnaires du palais s'agenouillaient et s'inclinaient jusqu'à terre devant Haman, car le roi en avait donné l'ordre. Seul Mardochée refusait de le faire. Les autres fonctionnaires lui demandèrent pourquoi il désobéissait à l'ordre royal. Chaque jour ils renouvelaient leur remarque sans que Mardochée en tienne compte. Comme il leur avait dit qu'il était juif, ils le dénoncèrent à Haman pour voir s'il persisterait dans sa résolution. Haman constata que Mardochée refusait effectivement de s'agenouiller et de s'incliner devant lui, et il en fut rempli de colère. On lui avait appris aussi que Mardochée était juif. » - Esther 3 :1-4
               
 
Le Dédain de Mardochée
envers Aman    inv 8214
 
Jean-François de TROY
1740
Sully 1er étage salle 74

A la vue d'Aman au seuil du palais, les serviteurs fléchissent les genoux en signe d'allégeance envers le favori du roi. Mardochée, à droite, refuse de s'incliner, déclenchant ainsi la haine d'Aman envers le peuple juif.
               
« Au bout de ses trois jours de jeûne, Esther revêtit ses habits de reine et alla se présenter dans la cour intérieure du palais, en face des appartements royaux. Le roi était dans le palais, assis sur son trône, en face de la porte d'entrée. Lorsqu'il vit la reine Esther debout dans la cour, il la considéra avec bienveillance et il lui tendit le sceptre d'or qu'il tenait. Esther s'approcha et en toucha l'extrémité. » - Esther 5 : 1-2
               
L'Evanouissement d'Esther
 
inv 8216


Jean-François de TROY   vers 1737

Sully 1er étage salle 74

C'est en cherchant à intervenir auprès d'Assuérus pour sauver
les Juifs de l'extermination qu'Esther, enfreignant l'interdiction de pénétrer dans le palais sans autorisation, s'évanouit. Le roi pose son sceptre sur le cou de son épouse en signe d'absolution (Additions au Livre d'Esther, XV).
 
               
« Le roi lui demanda : « Que se passe-t-il, reine Esther ? Que désires-tu ? Je suis prêt à t'accorder jusqu'à la moitié de mon empire. Si sa Majesté le roi le juge bon, répondit Esther, j'aimerais qu'aujourd'hui même il vienne avec Haman au festin que j'ai préparé pour lui. Le roi envoya immédiatement quelqu'un chercher Haman pour exaucer le souhait d'Esther. Puis ils se rendirent tous les deux au festin qu'elle avait préparé. » - Esther 3 : 5-6
               
Le Festin d'Esther
 
 
DL 1997-1

Francisco GUTIERREZ 
 
vers1666
 
 
Denon 1er étage salle 30
 

Ce tableau privilégiant
l'architecture s'inspire du
passage de l'Ancien Testament dans lequel Esther a préparé un festin pour le roi Assuerus.
Elle réussit alors à sauver le
peuple juif de la persécution qu'avait projetée le troisième convive, le vizir Aman.
 
               
« Cette nuit-là, le roi n'arrivait pas à s'endormir. Il demanda qu'on lui apporte les Annales, le livre où étaient notés les événements de l'empire , et on lui en fit la lecture. On lut en particulier le passage qui racontait comment Bigtan et Térech, deux des fonctionnaires chargés de garder l'entrée des appartements royaux, avaient voulu tuer le roi et comment Mardochée avait dénoncé leur complot. Alors le roi demanda : « De quelle manière Mardochée a-t-il été récompensé et honoré pour cela ? » — « Il n'a reçu aucune récompense », répondirent ses serviteurs [… ] Si sa Majesté le roi désire honorer quelqu'un, qu'il lui fasse remettre un vêtement royal et qu'il le fasse monter sur un cheval royal, la tête ornée d'une couronne royale. Charge l'un de tes principaux fonctionnaires d'habiller cet homme avec le vêtement royal, de le faire monter sur ton cheval et de le conduire sur la place de la ville en proclamant devant lui : «Voilà comment le roi traite un homme qu'il veut honorer ! » - Esther 6 :1-3 ; 7-9
               
               
Le Triomphe de Mardochée inv 8219. Jean-François de TROY, vers 1739. A cheval et revêtu du manteau royal, Mardochée, qui avait jadis sauvé Assuérus d'une conspiration fatale, est conduit en triomphe par son ennemi Aman. C'est Aman lui-même qui, croyant que l'hommage lui était destiné, avait préparé cette mise en scène glorieuse.
               
« Le roi Xerxès imposa des travaux forcés aux habitants des régions côtières de son empire comme à ceux de l'intérieur.  Toutes les grandes et courageuses actions du roi, de même que la manière dont il éleva Mardochée à une haute situation, sont racontées dans le livre intitulé : Actes des rois de Médie et de Perse.  En effet, Mardochée, le Juif, devint le personnage le plus puissant de l'empire, après le roi Xerxès. Il était honoré et aimé par tous ses compatriotes juifs. Il travailla pour leur bien et il intervint pour assurer la sécurité de son peuple. » Esther 10:1-3
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               

 





Acesso à visita ràpida

Acesso à visita guiada

Antiguidades orientais    Departamento antiguidades orientais
Antiguidades egípcias    Departamento antiguidades egípcias
Antiguidades romana    Departamento antiguidades romana