Visite
Ajoutez à vos favoris
Recommandez LB
o Louvre com a Bíblia
default.titre
default.titre
Subscreva à Newsletter !
www.louvrebible.org
Notícias
Pintura do Mês
O trabalho do mês
Livro do Mês
Artigo do Mês
Emplacement
Antiga Mesopotâmia
Mesopotâmia
Assíria Nínive
Arslan Tash, Barsip Til
Palácio de Dario, o Irã
Phoenicia Arábia Palmyra
Levante Síria costeira
Ugarit Byblos
Grand Sphynx Le Nil
Recreação O templo
Os sarcófagos
Múmia
Le Livro dos mortos
Os deuses
Reino Antigo e Novo
L écriture et les scribes
Sala de Campana
Sala des Bronzes
Sala das Cariátide
Arte Romana
Julio-Claudiana Período
Antiguidade tardia
Gália, África e Síria
Visita tem¡tica
Investigação por publicaões
Investigação por tema
Visite Fun
Sabia - 1
Sabia - 2
Sabia - 3
Apresentação
Saiba Mais
Commander le livre par Internet
Bon de commande ã imprimer
Contato
Bibliografia
Notas
Glossaire



Tradução de Google
L’archéologie, un complément indispensable à la Bible ?
 
 
La Bible traverse les âges, et elle ne change pas. L’archéologie ne cesse de progresser grâce à de nouvelles fouilles, la mise à jour de documents, d’objets et la mise en œuvre de méthodes scientifiques toujours plus élaborées. La connaissance du contexte historique et culturel de la Bible peut-elle avoir un impact sur notre foi ?  
               
 
Bible et Archéologie
 
Une exploration de l’histoire et de la culture
des civilisations antiques
 
Alfred Hoerth et John Mc Ray
 
Edition originale, Bible Archaelogy, Lion Hudson, 2005
Ligue pour la lecture de la Bible, Guebwiller, 2009
 
Alfred Hoerth a dirigé la section archéologique
au Wheaton College où il a enseigné pendant
près de trente ans. John Mc Ray est professeur
de Nouveau Testament et d’Archéologie Wheaton College et l’auteur de Paul : his life and Teaching.
 
Cet ouvrage très documenté permet de
se représenter très concrètement la vie et
l’œuvre d’hommes de Dieu et lire les textes
bibliques avec d’autant plus d’intérêt.
Richement illustré par des photos, schémas
et cartes en couleur.
               
Depuis plus d’un siècle, une abondante littérature s’efforce de montrer comment les découvertes archéologiques du Proche-Orient contribuent à une meilleure connaissance du monde de la Bible. Des révisions des ouvrages publiés par les archéologues s’imposent donc régulièrement. La Bible elle ne change pas.
               
La Bible a la lumière de l’archéologie
 
JA Thompson
 
Edition révisée, 1988
Ligue pour la lecture de la Bible, Guebwiller
 
Le Dr John Arthur Thompson, professeur d’Ancien Testament, fut pendant de longues années directeur de l’Institut d’Archéologie d’Australie. Il a participé avec les écoles américaines de recherches orientales aux fouilles de Dibon et de la Jéricho romaine.
 
Cet ouvrage, richement illustré (en noir et blanc), sert utilement d’introduction au vaste domaine de l’archéologie biblique. La première section examine l’archéologie et l’Ancien Testament.
La seconde retrace la déclin et la chute d’Israël ; la troisième décrit les temps du NT.
 
               
Dans l’ensemble l’archéologie tend à confirmer la valeur historique de la narration biblique. Mais elle ne peut infirmer l’histoire biblique de façon concluante.  Elle peut par contre faire revivre le monde matériel auquel la Bible renvoie. A quoi ressemblait un haut lieu ? Quel aspect avait un miroir antique ? De tels renseignements élargissent notre compréhension du texte. L’archéologie complète aussi le récit historique en présentant parfois une autre version des faits. Enfin, elle fait connaître la vie et la pensée des voisins de l’Israël antique, et éclaire le contexte intellectuel au sein duquel la pensée israélite s’est développée.
               

 L’archéologie et la narration biblique n’abordent

pas l’Histoire sous le même angle

 
 
On obtient des éclaircissements passionnants
en comparant les impressions des deux.
 

L’archéologie a des questions

et des priorités différentes.

               
L’archéologie biblique est une science récente. Ce n’est qu’en 1822 qu’on a percé le mystère des hiéroglyphes égyptiens en déchiffrant la Pierre de Rosette. Quant aux cunéiformes assyriens, on ne les a décryptés que plus de 20 ans après. On a entrepris des fouilles systématiques en Assyrie à partir de 1843 et en Égypte à partir de 1850. Différence dans les dates proposées, valeur relative des inscriptions, problèmes de déchiffrement et de traduction, incitent à la prudence.
               
 
The Archeology of the New Testament
 
The life of Jesus and the Beginning of the Early Church
 
Jack Finegan, Princeton New Jersey, 1992
 
 
 
Archeology of the Bible : Book by Book
 
Gaalyah Cornelf,
David Noel Freedman
A & Ch Black, London, 1976 
               
En réalité, le débat archéologique a peu d’incidence sur le récit biblique. L’archéologie et la narration biblique n’abordent pas l’Histoire sous le même angle. L’archéologie a des questions et des priorités différentes. La Bible contient des renseignements écrits sur des événements ou des personnages du passé. L’archéologie, elle, essaie de retrouver des informations sur ces événements et ces personnages en scrutant toute trace d’eux que le sol puisse encore livrer, mais ces vestiges sont en règle générale très lacunaires et susceptibles d’interprétations diverses.
               
 
L’archéologie,
 
nécessaire à la foi ?
 
 
L’archéologie biblique,
 une science récente
et relative
 
L’archéologie,

un grand puzzle ?

               
Comprendre le monde biblique grâce à l’archéologie pourrait être comparé à la réalisation d’un grand puzzle. Les pièces apparaissent, on les met en place à l’endroit qui semble approprié… mais il se peut que la découverte suivante démontre que leur placement était mauvais ; leur bonne position était ailleurs. Des révisions s’imposent donc régulièrement. La Bible elle ne change pas.
               
 
Des pierres qui parlent…
Lumières archéologiques sur les lieux et temps bibliques
 
Alan Millard, Excellis, 1997
 
Cet ouvrage est la synthèse de deux livres déjà publiés. « Rédigé par un des meilleurs connaisseurs du monde de la Bible, une remarquable information » Henri Cazelles, Professeur à l’Institut Catholique
 
« Depuis plus d’un siècle, une abondante littérature s’efforce de montrer comment les découvertes archéologiques du Proche-Orient contribuent à une meilleure connaissance du monde de la Bible. Certains se servent de l’archéologie pour prouver que la Bible adit vrai ; selon d’autres ce n’est pas cette science qui nous permettra de mieux étudier des faits aussi anciens. » (page 7).
               
Un des plus grands archéologues de notre temps, premier directeur du musée du Louvre , André Parrot raconte sa vie presque entièrement consacrée à la mise au jour de quelques-unes des plus vieilles civilisations, notamment dans l’ancienne Mésopotamie. Deux livres parmi beaucoup d’autres :
               
   
L’aventure archéologique
 
André Parrot
 
Editions Robert Laffont,
Paris, 1979
 
 
Pendant près de quarante
ans, au Tell Hariri sur le
moyen Euphrate, près de
la frontière de l’Irak,
 
il a retrouvé et ressuscité l’une des plus prestigieuses capitales de l’Orient ancien dont on ignorait presque tout : Mari…
 
               
L’aventure archéologique n’est pas une aventure de tout repos. André Parrot a traversé des épreuves, vécu des drames, connu des hauts et des bas dans ces chantiers où l’esprit d’équipe compte parfois autant que la compétence scientifique. Récits  vivants  où souffle l’esprit d’un homme qu’anime la passion de la découverte.
               
   
Archeology and The religion of Israel
 
William Foxwell Albright
Westminster J K Press, 2006
 
Première édition 1942
 
Sur la pierre et l’argile
Inscriptions hébraïques et Ancien Testament
 
Henri Michaud

Cahiers d’archéologie
biblique n° 10
Delachaux & Niestlé, 1958
               
L’archéologie biblique a l’indéniable mérite d’avoir enrichi notre compréhension de l’univers de la Bible. Mais  cette science a ses limites. Les objets mis au jour doivent être interprétés, et l’interprétation est sujette à l’erreur humaine et à des changements.
               

 La connaissance du contexte historique et culturel de la Bible peut-elle avoir un impact

sur notre foi ?

   
 
« La foi est l’attente assurée de
choses qu’on espère, la démonstration évidente de réalités que  pourtant  on ne voit pas. » - Hébreux 11:1
               
La foi chrétienne ne repose pas sur des tessons de poteries, des briques en décomposition ou des murailles en ruines, mais sur l’ensemble harmonieux des vérités spirituelles énoncées dans la Bible. C’est la Bible, ce recueil de documents écrits, qui donne l’image la plus nette du passé de l’homme, et elle est parvenue jusqu’à aujourd’hui, non grâce aux fouilles archéologiques, mais parce qu’elle a été préservée par son Auteur, Yhwh Dieu. La Bible “ est vivante et puissante ”. Avec ou sans l’archéologie, la Bible donne une signification véritable au présent et éclaire l’avenir.
               
               Paris, juillet 2011
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               
               

 





Acesso à visita ràpida

Acesso à visita guiada

Antiguidades orientais    Departamento antiguidades orientais
Antiguidades egípcias    Departamento antiguidades egípcias
Antiguidades romana    Departamento antiguidades romana